S'assurer que rien ne viendra tout gâcher ...

Chaque année, sur près de 300 000 mariages prévus en France, 1% sont annulés. La proportion de mariages assurés reste bien inférieure à ce pourcentage. Alors, faut-il souscrire une assurance mariage ? En cas de report, de transfert voire d’annulation de votre réception, l’assurance mariage vous procure une sécurité supplémentaire face aux imprévus ! 


Assurer les fiancés et les proches avant tout


Les risques couverts par l’assurance mariage varient selon le contrat souscrit. Deux types de risques sont garantis, s’ils interviennent un mois maximum avant la date prévue pour la cérémonie: les événements susceptibles d’affecter les futurs mariés ou leurs proches et les phénomènes extérieurs imprévisibles.

Parmi les éléments pris généralement en compte, on peut mentionner :

  • la maladie grave, l’accident ou le décès de l’un des fiancés, proches ou témoins ;
  • l’indisponibilité des lieux en cas d’inondation par exemple ;
  • l’impossibilité de se rendre sur place (grève des transports, catastrophe naturelle voire séquestration criminelle).

Vous avez ainsi la possibilité d’assurer votre mariage de A à Z, depuis la prise en charge des personnes considérées comme « essentielles » à la cérémonie (c’est-à-dire les fiancés, leurs parents, grands-parents, enfants, frères et sœurs, ainsi que les témoins) aux prestations programmées (repas, musique, décoration), en passant par les alliances, la robe de la mariée et les faire-part. À vous d’établir vos priorités en fonction de votre budget sur les risques à assurer.

À l’inverse, ne sont pas couverts : les accidents ou maladies affectant l’une des personnes importantes et diagnostiquées avant la souscription du contrat, et bien entendu le refus de consentement de l’un des fiancés !

Un coût raisonnable


En général, le coût de la prime  pour l’assurance mariage représente 2 à 3% du montant assuré. Sachant qu’un mariage coûte en moyenne 10 500 euros, vous devrez investir aux alentours de 200 euros pour une assurance mariage standard. Loin d’être réservée aux cérémonies les plus fastueuses, l’assurance mariage, d’un coût marginal par rapport au budget total de la cérémonie, constitue donc une sage précaution pour tous les budgets.

Attention cependant : veillez à ce qu’il n’y ait pas une trop grande différence entre les sommes engagées et le plafond de dédommagement prévu pour chacun des postes de dépenses (prestations, tenues des futurs mariés).

Un contrat destiné également aux prestataires


Les fiancés aussi bien que leurs proches, à condition qu’ils soient âgés de moins de 90, 80 voire 70 ans selon les assureurs, peuvent souscrire un contrat d’assurance mariage.

Par ailleurs, un nombre croissant d’organisateurs de mariages (wedding planners) et de prestataires ont recours à l’assurance mariage, et contribuent ainsi à en faire un élément incontournable dans la préparation de la réception.

Un délai de souscription flexible


Quel est le meilleur moment pour souscrire une assurance mariage ? Tout dépend de la précision de votre estimation, du budget nécessaire pour la réception, et donc de votre avancée dans les préparatifs. Néanmoins, sachez que vous disposez d’un délai de 30 jours minimum à un an maximum pour souscrire une assurance mariage.   

 

F11 - Fiche ARIAS MARIAGE.pdf

L'assurance annulation mariage ARIAS MARIAGE permet d'obtenir le remboursement sans franchise, en cas de report, transfert ou annulation, de tous les frais engagés pour votre mariage dans une limite

DA11 - Demande d'adhésion ARIAS MARIAGE.pdf

DG11 - Dispositions générales ARIAS MARIAGE .pdf